malade

Comment utiliser sa climatisation sans tomber malade ?

Par fortes chaleurs, la climatisation est souvent considérée comme la première cause de nos maux contractés en période de canicule. L’air conditionné nous rend-il vraiment malade ? Quelles sont les maladies qu’elle provoque et peut-on les éviter ? Voici quelques bons gestes à adopter pour entretenir les appareils afin que la clim reste notre alliée tout l’été.

Quelles sont les maladies provoquées par la clim ?

La climatisation est présente partout lorsqu’il fait chaud. On passe du chaud au froid en entrant dans sa voiture, dans les centres commerciaux ou même chez soi. Et puis…on tombe malade !

Dans notre esprit, la principale responsable de notre refroidissement, c’est forcément : “la clim’”.

Si nous sentons que notre nez ou notre gorge sont irrités et que l’on renifle, on peut penser avoir attrapé un rhume, alors qu’il n’en est peut-être rien. Le climatiseur est en fait conçu pour supprimer l’humidité de l’air.

La réaction logique de notre corps à ce phénomène est donc normale : produire plus de mucus pour pallier au manque d’humidité dans l’air ambiant. Souvent sans gravité, ces toux d’irritation se soignent facilement en réhydratant notre gorge avec des pastilles ou des bonbons.

Par contre, ce sont bien les différences de températures extrêmes qui entraînent que l’on tombe malade. Lorsque l’airco est réglé sur une température trop froide, nos défenses immunitaires sont mises à rude épreuve et elles permettent aux bactéries ou aux virus d’entrer facilement dans notre corps.

Profitant d’un moment de faiblesse de notre corps, les bactéries et les virus logés dans la trompe d’eustache (le conduit entre l’oreille et le nez) en profitent pour se multiplier et c’est là que l’otite se déclare. Cela arrive fréquemment après un rhume.

L’air que nous respirons, rempli de bactéries, pénètre dans les voies respiratoires et si notre système immunitaire est faible, elles, peuvent également causer une infection.

La légionellose est un exemple d’infection. Il s’agit d’une maladie pulmonaire qui se présente sous deux formes : la fièvre de Pontiac, qui ressemble à une grippe, ou bien un état beaucoup plus grave : la maladie du légionnaire.

Pour éviter de tomber malade en respirant de l’air rempli de microbes lorsqu’on allume l’air conditionné, il faut prendre toutes les précautions nécessaires en entretenant correctement les systèmes de climatisations.

Les précautions à prendre pour ne pas tomber malade

En dehors de la climatisation, pour ne pas tomber malade, il y a lieu de prendre ces mesures :

Un air idéalement humidifié

L’air que nous respirons ne doit être ni trop sec, ni trop humide. Il s’agit idéalement d’atteindre un taux d’humidité approchant les 50 %.

L’air sec irrite les voies respiratoires, tandis que l’air trop humide favorise les moisissures et les acariens, ennemis des personnes asthmatiques.

Vous pouvez disposer des récipients d’eau dans vos pièces, ou avoir recours à des climatiseurs ou humidificateurs.

Voici une première manière de ne pas être malade à cause de la climatisation.

S’hydrater régulièrement

Inutile de rappeler que par temps chaud il faut absolument boire beaucoup. Une autre action bienfaitrice et utile pour que les voies respiratoires ne se dessèchent pas.

Et comme il a été dit plus haut, la climatisation assèche les muqueuses nasales qui vont être fragilisées et nous rendre malade.

Le plus important : une variation de température faible

Un peu d’air frais, c’est chouette. Trop froid, c’est dangereux. Notre corps n’est pas fait pour subir de grandes différences de température soudaines.

Utiliser une solution de rafraîchissement de la pièce, plutôt qu’une climatisation permet de diminuer la température de seulement trois ou quatre degrés.

Le rafraîchisseur d’air est une alternative considérée plus écologique que le climatiseur. Ce qui est une bonne chose quand on sait que la climatisation doit être réglée avec une variation de température maximum de 8°C entre l’intérieur et l’extérieur, sous peine de nous rendre malade.

Et pour finir, un matériel de climatisation propre

Et pour en finir avec les conseils, il est important de veiller à garder un système de climatisation propre en entretenant correctement tous ses appareils.

Rappelez-vous, les bactéries qui nous rendent malades proviennent de la climatisation non entretenue parfaitement !

Entretenez vos appareils

Les climatiseurs sont fortement sollicités, surtout les climatiseurs réversibles. Il faut donc les entretenir convenablement pour éviter des pannes, assurer leur longue durée de vie et leur efficacité. Notez que le rafraîchisseur d’air n’est pas exempt d’un entretien régulier non plus.

L’appareil de climatisation est muni de filtres pour limiter la pollution de l’air : poussières, pollens ou substances chimiques. Si le filtre est trop sale, ou bien trop vieux, la qualité de l’air diminue et c’est à ce moment-là que les bactéries entrent dans la pièce.

Si vous voulez réaliser l’entretien vous-même, retenez bien qu’il faut :
– tout d’abord toujours suivre les recommandations indiquées dans les manuels d’utilisation de ceux-ci
– nettoyer les filtres selon la fréquence indiquée dans la notice (dans la majorité des cas toutes les 2 à 3 semaines) ;
– éviter qu’il reste de l’eau stagnante dans les conduits, car c’est le terrain de jeu idéal des bactéries, surtout celles de la légionellose.

Vous pouvez également faire appel à un professionnel comme climaticelec.

Notez enfin que tout matériel de climatisation contenant plus de 2.2 kg de fluide frigorigène doit être soumis à une révision annuelle par un professionnel pour rester en conformité avec les normes en vigueur.

Les maladies contractées lorsque nous utilisons ou subissons la climatisation ne sont que le résultat de l’affaiblissement de notre système de défense. Les bactéries sont quant à elles présentent partout dans l’air. Elles restent bloquées dans les conduits des appareils de climatisation, de ventilation ou d’humidification.

Ceci vaut même pour la climatisation réversible, qui offre certes un confort thermique, mais tellement utilisée été comme hiver qu’elle est plus susceptible de nous rendre malade si l’entretien n’est pas effectué correctement. Grâce à un entretien minutieux et régulier, on peut diminuer considérablement les risques de contamination. Si vous ne savez pas comment vous y prendre pour procéder au nettoyage de la climatisation, pensez à contacter un professionnel pour poser vos questions.