sante

Devenir professionnels de la santé

Chaque année, ce sont des dizaines de milliers de nouveaux bacheliers qui entreprennent concours et formations afin de devenir professionnel de santé. Ce terme assez global de professionnel de santé, regroupe l’ensemble des individus exerçant leurs compétences afin d’intervenir d’une manière ou d’une autre dans l’administration de soins.

On vous dit tout aujourd’hui sur ces métiers tournés vers l’autre, ainsi que les formations pour y accéder.

Professionnels de la santé : d’innombrables métiers possibles

Comme vous l’aurez compris, la définition d’un professionnel de santé reste très large et comprend ainsi des dizaines de métiers différents. Trois grands secteurs de professions se distinguent néanmoins: les professions médicales, les professions de la pharmacie et de la physique médicale, ainsi que le secteur paramédical.

Le secteur médical regroupe des métiers biens connus du grand public, avec dans un premier temps celui des médecins. Détenteur d’un diplôme d’Etat de docteur en médecine, complété d’un diplôme d’études spécialisées délivré suite à l’internat, le médecin est chargé d’assurer la prévention, le diagnostic ainsi que le traitement des maladies du corps humain.

Afin d’exercer ses fonctions, ce professionnel est autorisé à prescrire des actes, des produits pharmaceutiques et des prestations qu’il juge nécessaire au traitement du patient.

Aux côtés du médecin, le chirurgiendentiste assure de même le diagnostic et le traitement des maladies liées à la sphère buccale, aux dents, aux maxillaires ainsi qu’aux tissus attenants. Un autre exemple de métier des professions médicales, les sagesfemmes assurent la pratique des actes nécessaires au diagnostic, à la surveillance de la grossesse, et à la préparation psychoprophylactique de l’accouchement. Elles sont également chargées de la surveillance des soins postnataux concernant la mère comme l’enfant.

Au sein des professions de la pharmacie et de la physique médicale, le pharmacien est l’expert de la composition, de la préparation ainsi que du contrôle des médicaments. Il s’assure que chaque médicament délivré soit adapté à la situation du patient.

Aux côtés du pharmacien, le préparateur en pharmacie seconde le titulaire en officine dans la préparation des médicaments. Enfin, le physicien médical apporte son expertise pour toute question relative à la physique des rayonnements ou de tout autre agent physique relevant des applications médicales.

Le dernier secteur est celui du paramédical. Il regroupe d’innombrables métiers très spécialisés. Le plus connu est celui d’infirmier qui donne les soins à apporter au patient sous prescription médicale. Le masseur-kinésithérapeute est quant à lui spécialisé dans la rééducation et la réadaptation à travers la pratique de massages et de la gymnastique médicale. Ce secteur comprend également, les métiers de podologue, d’ergothérapeute, psychomotricien, orthophoniste, d’aide-soignant, diététicien, et bien d’autres encore !

Quelles formations ?

Tous ces métiers visent donc au rétablissement de la santé des individus et cherchent à amoindrir les séquelles d’un traumatisme ou d’une déficience. Les professionnels de santé permettent d’améliorer la qualité de vie et le confort de personnes fragiles ou en situation de handicap, ainsi, si vous choisissez d’exercer l’un de ces métiers, il faudra avant tout retrouver lequel d’entre eux s’accorde le mieux à votre personnalité et à vos centres d’intérêts.

Appréciez-vous le contact humain ? Ou préfériez-vous manipuler des outils de diagnostic ? Une fois votre introspection faite, et le métier choisi, il ne vous reste plus qu’à vous informer quant à la formation à suivre afin d’exercer la profession que vous souhaitez.

Il existe de nombreuses formations afin de devenir professionnel de santé. Ces dernières sont réparties en plusieurs catégories. Vous souhaitez devenir, médecin, dentiste, pharmacien ou encore sage-femme ?

Pour cela, il vous faudra passer par la case PACES. Cette première année commune aux études de santé se finalise par un concours très sélectif où près de 12 % des candidats seulement sont reçus chaque année. Les étudiants reçus en médecine se lancent alors dans une formation qui durera entre 9 et 11 ans, les pharmaciens pour une durée de 6 à 9 ans selon la spécialité, et comptez un minimum de 6 ans pour l’obtention d’un diplôme de chirurgien-dentiste. Les étudiants reçus en sage-femme pourront poursuivre leur étude dans une école dédiée à cette formation.

Pour les professions paramédicales, les conditions d’admissibilité varient d’une formation à l’autre. Plusieurs diplômes sont accessibles dès le niveau de 3e comme pour les métiers d’aide-soignant, de puériculture et médicotechniques. Le baccalauréat reste cependant bien souvent une condition pour intégrer une formation paramédicale. Il existe près de 1500 formations dans le secteur du paramédicale avec des diplômes délivrés le plus souvent par des écoles spécialisées et agrégées.

Choisir le type de structure adapté

Le choix du statut juridique est ensuite une étape clé à l’exercice du métier de professionnel de santé. L’activité de professionnel de santé peut être pratiqué en entreprise seule ou en groupe dans le cadre d’une association avec d’autres collègues.

Si vous décidez d’exercer seul vous pourrez choisir d’intégrer une société d’exercice libérale, destinée aux professions réglementées dont les caractéristiques reprennent celles de la SARL et de la SAS.

Lorsque  votre structure est constituée d’un associé unique, il s’agira alors d’une EURL ou d’une SASU. En général, le principal avantage de la SARL par rapport à la SAS, est que le montant des charges sociales que le chef d’entreprise paye sur sa rémunération est moins élevé, et ce d’autant plus que la rémunération est importante.

Une EURL quant à elle vous permet de créer une société sans avoir à vous associer. Votre responsabilité financière est alors limitée au montant de vos apports. Ainsi, vous pouvez déterminer librement le montant de votre capital. Si vous agissez en tant que personne physique vous serez soumis au régime de l’impôt sur le revenu.

Se faire accompagner par un expert-comptable spécialiste du secteur de la santé

Selon que vous pratiquez dans le public ou le libéral, le métier de professionnel de santé induit une gestion administrative plus ou moins lourde. Si vous choisissez d’ouvrir votre propre cabinet, seul ou avec des associés, vous faites partie des professions libérales réglementées. Ainsi quel que soit votre spécialisation, votre activité libérale vous imposera de nombreuses obligations comptables, fiscales et sociales.

Le premier inconvénient est que ces tâches administratives restent très éloignées de votre formation, mais vous pouvez surtout vite vous trouver submergé par la charge de travail à effectuer ! Pour ne pas perturber vos missions de base par les démarches administratives vous pouvez vous faire accompagner d’un expert-comptable spécialiste du secteur de la santé afin de vous aider à la tenue de votre comptabilité.

Un expert-comptable spécialisé dans les professionnels de la santé, comme DSO, pourra gérer vos différentes déclarations obligatoires ainsi que votre comptabilité à l’aide d’outils adaptés. De plus, un bilan intermédiaire pourra vous être fourni afin de projeter vos futurs résultats et BNC, pour anticiper et ainsi optimiser votre fiscalité. Ce dernier vous accompagnera également dans votre déclaration fiscale annuelle.

De même un expert-comptable qualifié pourra vous assister dans l’ensemble des tâches liées aux ressources humaines tels que la rédaction des contrats, ainsi que la gestion des paies et du droit social.

Enfin les actions à mettre en place pour préparer votre avenir et votre retraite sont aussi une étape à ne pas négliger et, il est important de s’y prendre le plus tôt possible. Cela vous permettra de valoriser votre patrimoine et d’avancer en toute sérénité.

Vous l’aurez compris, les métiers de la santé relèvent de la vocation avec des professionnels entièrement tournés vers l’humain et pratiquant dans des conditions de travail exigeantes. Pour faciliter l’exercice de vos fonctions vous pourrez toujours faire appel à d’autres professionnels tels que les experts-comptables, pour vous épauler dans l’organisation de vos activités.