cardiaque

Comment s’expliquent les troubles de la conduction cardiaque ?

Aujourd’hui, nous allons vous toucher quelques mots sur les troubles de la conduction cardiaque. Nous vous parlerons également du syndrome de Wolff-Parkinson-White. Cet article est non exhaustif, consultez un médecin en cas de symptômes.

Qu’est ce qu’un trouble de la conduction cardiaque ?

Un trouble de la conduction est un problème du système électrique qui fait battre votre cœur et contrôle son rythme et sa fréquence. Ce système est appelé « système de la conduction cardiaque ». Normalement, le signal électrique qui fait battre votre cœur se déplace du haut vers le bas de votre cœur. Ce signal déclenche le muscle cardiaque, ce qui fait que votre cœur bat et pompe le sang vers vos poumons et votre corps. Dans les troubles de la conduction, soit ce signal électrique ne se produit pas correctement, soit il ne voyage pas correctement dans le cœur, ou les deux.

Les types de troubles de la conduction, tels que les blocs auriculo-ventriculaires (AV) et les blocs de branchements en faisceau, varient selon l’endroit où ils se produisent dans le système de conduction. Certains médicaments peuvent provoquer des troubles de la conduction, tout comme des affections telles qu’une cardiopathie ischémique ou une crise cardiaque, ou encore votre génétique. Votre médecin peut être en mesure de diagnostiquer un trouble de la conduction à l’aide d’un électrocardiogramme (ECG), qui est une lecture de l’activité électrique de votre cœur.

Les troubles de la conduction peuvent être traités à l’aide de médicaments, de stimulateurs cardiaques, de défibrillateurs cardiaques implantables (DCI) et de procédures chirurgicales. Le traitement dépend de la localisation, du type et de la gravité de votre trouble de conduction. Votre médecin examinera la façon dont le trouble affecte votre cœur et les symptômes, qui peuvent varier d’une personne à l’autre. Parfois, un battement de cœur irrégulier, appelé arythmie, est le premier signe d’un trouble de la conduction. S’ils ne sont pas traités, les troubles graves de la conduction peuvent entraîner un arrêt cardiaque soudain, au cours duquel le cœur s’arrête de battre.

Focus sur le syndrome de Wolff-Parkinson-White

Le syndrome de Wolff-Parkinson-White est un trouble de la conduction cardiaque. Il est caractérisé par l’association d’une anomalie du système de conduction cardiaque (voie accessoire) et l’apparition d’arythmies.

Les patients atteints du syndrome de Wolff-Parkinson-White ont un risque de mort subite légèrement plus élevé que la population générale. Il est important de savoir que le risque de mort subite n’est pas le même chez tous les patients atteints du syndrome, car il dépend des caractéristiques de la voie accessoire. Ainsi, à l’aide de données indirectes (telles que l’apparition de certaines arythmies ou de certaines caractéristiques dans l’électrocardiogramme) et de données directes (caractérisation de la voie accessoire au moyen d’une étude électrophysiologique), le danger de la voie accessoire et le risque de mort subite peuvent être estimés.

Chez un patient atteint du syndrome de Wolff-Parkinson-White, il est également important d’effectuer un échocardiogramme, afin d’exclure les altérations structurelles du cœur qui y sont associées. En cas de diagnostic, n’hésitez pas à solliciter un deuxième avis.. Des plateformes en ligne comme DEUXIÈME AVIS vous propose de recevoir un second avis médical sous 7 jours.