greffe cheveux fue

Greffe de cheveux FUE

La greffe de cheveux est l’unique solution permettant de résoudre définitivement un problème de calvitie. Différentes techniques ont été mises au point, dont celle que l’on appelle “FUE”.

Réalisée par une équipe médicale spécifiquement formée, cette méthode garantit d’excellents résultats. Mais en quoi consiste-t-elle et que faut-il savoir avant d’y recourir ? Voici des éléments de réponse.

Greffe de cheveux FUE : définition

Si vous observez le cuir chevelu au microscope, vous remarquerez que les cheveux poussent par groupes. En effet, un même orifice peut contenir jusqu’à quatre cheveux. Ce groupement est communément appelé follicule.

La technique FUE (Follicular Unit Extraction) que l’on appelle aussi micro-greffe capillaire consiste à extraire des follicules sur une zone où la densité capillaire est importante. De manière générale, cette zone correspond à la couronne, plus particulièrement à l’arrière de la tête. Les cheveux prélevés sont ensuite réimplantés sur la zone dégarnie.

Trois méthodes peuvent être utilisées pour prélever les follicules : l’extraction au punch manuel, le prélèvement par punch motorisé ou l’option robotisée. Indépendamment de l’approche sélectionnée par l’équipe médicale, la greffe de cheveux par FUE est indolore puisqu’elle est effectuée sous anesthésie.

Il suffit de quelques jours pour que la zone donneuse cicatrise totalement. D’ailleurs, aucune cicatrice ne sera visible. Les greffons étant extrêmement fins et sélectionnés soigneusement, le résultat obtenu est parfaitement naturel.

Qu’est-ce qu’un plan de traitement ?

Le plan de traitement est établi au cas par cas. Il comprend un bilan capillaire personnalisé grâce auquel il est possible d’identifier la zone donneuse mais aussi de déterminer le nombre de follicules qu’il faudra prélever et réimplanter.

Le bilan indique également si la méthode FUE est effectivement adéquate ou s’il serait plus avantageux de privilégier une autre méthode comme la FUT. Cette dernière consiste à prélever une bandelette de cuir chevelu sur lequel le médecin va ensuite prélever les unités folliculaires nécessaires.

Le plan de traitement inclut également une fiche technique parfaitement détaillée. Il s’agit d’un document qui fournit des informations complètes sur la technique FUE en soulevant aussi bien les avantages de la méthode que ses limites.

Un devis s’ajoute aux documents qui constituent le plan de traitement. Il mentionne le nombre de séances à prévoir pour obtenir un résultat optimal. Le nombre exact de greffons ainsi que le coût total de l’intervention sont clairement spécifiés dans le devis.

Le médecin rédige également une ordonnance demandant un bilan sanguin. Rassurez-vous, il s’agit d’une simple précaution qui permet d’écarter les éventuelles contre-indications. Les résultats du bilan en question vont aussi compléter votre dossier médical de manière à vous assurer une prise en charge sur-mesure.

Enfin, le plan de traitement contient un formulaire de consentement. Prenez le temps de bien lire les modalités de l’intervention et n’hésitez pas à poser des questions dans l’éventualité où vous auriez du mal à comprendre certains points. La signature du formulaire est indispensable pour pouvoir programmer votre greffe de cheveux FUE.

Naturellement, l’établissement du plan de traitement requiert une consultation en amont. C’est ce qu’on appelle consultation préopératoire et elle se déroule en trois étapes.

En premier lieu, le médecin procède à un interrogatoire. Il se renseigne sur vos antécédents de calvitie, tant sur le plan personnel qu’à l’échelle familiale. Il vous posera également des questions concernant l’ancienneté de votre perte de cheveux (alopécie). En parallèle, il s’informera sur votre mode/hygiène de vie pour identifier les éléments qui provoquent ou exacerbent la chute capillaire. Si vous avez déjà suivi des traitements, vous en discuterez avec le médecin lors de cet interrogatoire.

Vient ensuite le diagnostic capillaire qui s’effectue au moyen d’une caméra grossissante associée à un logiciel d’analyse. La qualité de votre couronne sera évaluée minutieusement. En parallèle, le médecin obtiendra des données précises concernant l’élasticité de votre cuir chevelu. Le diagnostic indique aussi la densité folliculaire (mesurée par centimètre carré). Ajoutez à cela que le médecin pourra évaluer le stade de votre alopécie et mesurer la sébométrie du cuir chevelu. Enfin, le diagnostic indique l’épaisseur des cheveux.

En dernier lieu, le médecin se lance dans l’établissement du projet de micro-greffe en se basant sur l’ensemble des informations préalablement collectées. N’hésitez pas à lui poser toutes les questions que vous souhaitez afin d’être bien informé et/ou rassuré. Si vous êtes à la recherche d’un chirurgien pour une greffe de cheveux FUE, rendez-vous chez Dr Jonathan.

Les consignes à suivre avant une greffe de cheveux FUE

Un minimum de préparation est nécessaire avant de se soumettre à une greffe capillaire FUE. Les consignes en questions sont élaborées pour assurer la réussite de l’intervention en réduisant les risques de complication.

Dans les 10 jours qui précèdent la greffe de cheveux, évitez la prise de produits anti-inflammatoires et ne consommez pas d’aspirine. Si vous êtes sujet à des maux de tête ou si vous avez besoin d’un anti-douleur, privilégiez les médicaments à base de paracétamol (Efferalgan ou Doliprane, notamment).

Les teintures sont autorisées si vous avez envie de changer de couleur ou d’effectuer une retouche. En revanche, il faudra la réaliser au moins 4 jours avant l’intervention. Par la suite, il faudra patienter 3 semaines après la greffe capillaire pour effectuer une nouvelle teinture.

Si vous êtes fumeur, il sera indispensable d’arrêter au moins une semaine avant la date de l’intervention.

Le jour J, lavez-vous les cheveux en utilisant vos produits habituels. Assurez-vous également de prendre un bon petit déjeuner. Au moment de vous préparer, choisissez une chemise entièrement déboutonnable. Les polos, T-shirts et autres vêtements fermés ne conviendront pas. N’oubliez pas de prendre les résultats de votre bilan sanguin. Enfin, prenez un chapeau dont vous aurez besoin en sortant de la clinique esthétique.

Greffe de cheveux FUE : doit-on forcément se raser la tête avant ?

Non, le rasage n’est pas obligatoire mais il pourrait être préconisé en fonction de la situation.
Si la greffe capillaire vise à traiter les golfes ou une tonsure de faible envergure, il est envisageable de procéder par “Unshaved FUE”. Autrement dit, aucun rasage n’est effectué avant l’intervention. Cette technique révolutionnaire permet de prélever jusqu’à 800 greffons au niveau de la zone donneuse.

Le rasage partiel est généralement effectué sur plusieurs mini-bandes. Il est important que les cheveux soient longs d’au moins 6 cm pour que les zones donneuses soient dissimulées. Cette option permet de prélever jusqu’à 1 200 greffons. Elle s’adapte aux interventions concernant une zone peu à moyennement dégarnie.

Le rasage intégral n’est obligatoire que dans les cas où il faut plus de 1 200 greffons. Globalement, on peut extraire 1 000 follicules sur une zone donneuse de 200 cm².

Combien de temps dure une greffe de cheveux FUE ?

La durée exacte dépend du nombre de follicules nécessaires à la greffe capillaire. Il faut compter dans les 4 heures pour 1 000 greffons, soit l’équivalent de 2 500 cheveux environ. Si la greffe requiert 2 000 follicules, la durée de l’intervention va tourner autour de 7 heures. Au-delà de 3 000 follicules, la greffe s’étale sur 2 jours.

Si l’intervention semble longue, c’est parce qu’elle requiert plusieurs étapes qui doivent être réalisées avec beaucoup de minutie.

Le médecin vous donne d’abord un comprimé sédatif. Comptez environ 30 minutes pour qu’il fasse effet, l’objectif étant de favoriser votre détente. En début de séance, un produit anesthésiant est injecté en sous-cutané afin que vous ne ressentiez aucune douleur au niveau de la zone donneuse.

Durant cette phase, un système vibratoire est utilisé sur le cuir chevelu. Le dispositif va, en quelque sorte, faire diversion de sorte à ce que le cerveau se concentre davantage sur les vibrations que sur les injections. Cela a pour conséquence d’améliorer le confort ressenti jusqu’à ce que l’anesthésie locale soit totalement effectuée.

La seconde étape concerne le prélèvement des follicules. Dans la plupart des cas, le chirurgien utilise un micro-punch. Il s’agit d’un petit instrument de 0,9 mm de diamètre qui permet d’extraire les follicules sans laisser de cicatrices. Le punch motorisé garantit également des résultats nets. Il fonctionne à environ 400 tours/minutes, ce qui réduit considérablement les délais nécessaires pour le prélèvement de follicules. Quelle que soit la méthode d’extraction retenue, le chirurgien utilise systématiquement une micro-pince pour récupérer les follicules prélevés. Ces derniers sont ensuite placés dans du sérum glacé.

A l’issue de ces étapes préliminaires, le médecin peut s’atteler à la réimplantation. La technique de Choï est fréquemment utilisée. Elle consiste à perforer le cuir chevelu et à implanter le greffon en un seul temps. Pour cela, le chirurgien se sert d’un instrument doté d’une aiguille à pointe biseautée que l’on appelle injecteur de Choï. Le follicule est donc placé dans l’instrument que le chirurgien positionne selon un angle précis et une profondeur rigoureusement étudiée pour assurer une repousse naturelle.

La minutie exigée tout au long du processus explique pourquoi la greffe de cheveux FUE dure plusieurs heures.

Les consignes à suivre après une greffe de cheveux FUE

De la même manière que vous avez pris certaines précautions avant l’intervention, il existe également quelques consignes applicables durant les premières qui suivent.

En premier lieu, assurez-vous de bien comprendre ce qui est écrit sur votre ordonnance. Il est en effet indispensable de prendre les médicaments qui y sont listés en suivant les prescriptions de votre chirurgien.

La première journée, appliquez du sérum physiologique sur l’ensemble des zones traitées. Procédez par pulvérisation et recommencez toutes les 2 heures.

Ne frottez surtout pas la zone qui vient de recevoir les greffons. Au besoin, tamponnez-la délicatement mais sans plus.

Le port d’un chapeau (ou d’une casquette) est parfaitement autorisé. Assurez-vous simplement que votre accessoire ne s’appuie pas directement sur la zone greffée. Aucune précaution n’est requise concernant le contact avec la zone donneuse.

Durant les deux premières nuits, dormez sur le dos. Utilisez un ou deux oreillers (ou des coussins) pour surélever légèrement votre tête. De cette manière, vous éviterez que des gonflements apparaissent au niveau des yeux et/ou du front.

Vous avez peut-être hâte de vous laver les cheveux (ou la tête). Patientez 48 heures après l’intervention et procédez délicatement. Pour ce faire, mouillez intégralement votre tête à l’eau tiède. Il est important que le jet d’eau ne soit pas trop puissant. Appliquez ensuite votre shampooing à l’arrière du crâne et massez. Ramenez la mousse vers la zone greffée, toujours en effectuant des massages très légers. Rincez abondamment à l’eau tiède puis tamponnez délicatement avec une serviette. Attention à ne surtout pas frotter votre tête ! Laissez sécher à l’air libre.

La reprise de vos activités professionnelles est possible dans les 24 à 48 heures suivant la greffe de cheveux par FUE. En revanche, attendez que les croûtes aient complètement chuté avant de reprendre les activités sportives.

Au bout de 3 semaines, vous pourrez à nouveau retourner chez votre coiffeur pour bénéficier de votre routine capillaire habituelle.

Il est à préciser qu’aucun régime alimentaire spécifique n’est imposé après l’intervention.

Que se passe-t-il après une greffe de cheveux FUE ?

La formation de croûtes est tout à fait normale. Laissez-les en place, elles tomberont naturellement dans les 7 à 10 jours qui suivent la greffe.

Après quelques semaines, vous remarquerez probablement que les petits cheveux greffés tombent à leur tour. Rassurez-vous, cela fait partie du processus : les racines sont toujours en place et vont permettre une repousse naturelle. Comptez environ 3 mois après l’intervention pour constater le début de cette repousse.

Il est possible qu’un œdème frontal se manifeste dans les cinq premiers jours. Le phénomène disparaîtra naturellement. En parallèle, vous pourriez ressentir un léger engourdissement au niveau des différentes zones traitées. Cette sensation va également disparaître au bout des premières semaines.

Vous disposez désormais de toutes les informations nécessaires au sujet de la greffe capillaire FUE. Si la technique vous intéresse, prenez rendez-vous en clinique esthétique pour bénéficier d’un plan de traitement sur-mesure.