pigmentation peau

Comment fonctionne la pigmentation de la peau ?

De la même manière que nous ne présentons pas tous le même teint, nos peaux réagissent différemment aux effets des UV et au vieillissement cellulaire.

C’est parce que la pigmentation joue un rôle important. Il faut donc comprendre ses caractéristiques et les problèmes pouvant l’affecter pour pouvoir adapter les soins cosmétiques et traitements dermatologiques.

Définition : qu’est-ce que la pigmentation de la peau ?

Chaque personne appartient à un phototype, c’est-à-dire une catégorie qui définit la réaction de sa peau lors d’une exposition au soleil. Ce phototype influence la couleur naturelle de la peau, sachant que les zones les moins exposées au soleil sont plus claires. Cette couleur naturelle est due à des pigments appelés mélanine. Ils sont sécrétés sous deux formes par l’organisme.

Il y a d’abord les eumélanines qui présentent une teinte allant du marron au noir. On les appelle aussi “vraie mélanine”. L’organisme produit aussi des phaéomélanines ou “mélanine rousse” qui sont sensibles aux UV.

Chaque organisme sécrète ces deux sortes de mélanine selon un ratio qui diffère d’un individu à l’autre. Les peaux claires qui supportent mal l’exposition solaire résultent d’une forte production de phaéomélanines. Les peaux mates qui bronzent nettement mieux résultent d’une abondance d’eumélanines.

Comment fonctionne la pigmentation de la peau ?

L’organisme synthétise des substances qui stimulent la pigmentation cutanée. En parallèle, les rayons UV émis par le soleil influencent cette pigmentation. Ces deux phénomènes sont donc à l’origine de la production de mélanocytes, des cellules qui synthétisent les deux types de mélanine.

La mélanine produite se diffuse naturellement et automatiquement à travers les nombreuses couches épidermiques.

Comme les cellules de la peau se renouvellent régulièrement, les pigments migrent de manière homogène vers la surface.

La couleur de la peau peut changer en fonction de l’exposition solaire. En été, les eumélanines qui offrent une protection naturelle contre les UV favorisent l’apparition d’un teint hâlé. A contrario, les phaéomélanines qui sont sensibles aux UV ont tendance à réagir sous forme de rougeurs, voire d’insolation. Au fil des cycles de renouvellement cellulaire, la peau retrouve progressivement sa couleur naturelle, faisant ainsi disparaître les traces de bronzage et/ou de brûlure.

Les différents problèmes liés à la pigmentation de la peau

De nombreux facteurs peuvent troubler le cycle de production de mélanine, faisant alors apparaître des inégalités de pigmentation sur les différentes zones de la peau. Ces pathologies sont classées en deux catégories : l’hyperpigmentation qui fait référence à des taches brunes et l’hypopigmentation qui se manifeste par des taches claires.

L’hyperpigmentation se produit lorsque l’organisme sécrète trop de mélanine. C’est particulièrement le cas chez les personnes dont la peau est excessivement exposée aux rayons UV du soleil. Il s’agit généralement des personnes actives dont les conditions de travail impliquent de longues journées en extérieur, pour ne citer que les ouvriers BTP. Les taches brunes rondes et plates se diffusent de manière éparse mais affectent principalement le visage, le cou et la nuque, ainsi que les mains puisqu’il s’agit des zones les plus exposées aux UV.

Au-delà de 50 ans, tous les types de peau peuvent présenter un lentigo solaire ou lentigo sénile. C’est parce que les taches brunes résultent aussi du vieillissement des cellules et sont exacerbées par l’accumulation des expositions aux UV au fil du temps. 90% des personnes ayant le teint clair sont d’ailleurs concernées par le lentigo sénile.

Les changements hormonaux s’inscrivent également parmi les facteurs pouvant provoquer des troubles de la pigmentation cutanée. Les femmes enceintes et celles qui prennent des contraceptifs à base d’hormone peuvent en effet constater la formation de taches brunes. Ces taches vont naturellement s’estomper puis disparaître lorsque la sécrétion hormonale retrouvera son équilibre.

L’hypopigmentation est la conséquence de facteurs génétiques comme le vitiligo, l’albinisme ou encore la dermatite atopique. Cette baisse de production de mélanine peut aussi découler d’une blessure, notamment d’une brûlure. En conséquence, des taches plus claires que la couleur naturelle de la peau apparaissent sur différentes zones.

Présentation de l’entreprise Phenocell

Phenocell est une entreprise implantée dans la ville de Grasse, en France. Elle porte le statut de CRO, à savoir celui d’organisme de recherche sous contrat. Les recherches en question se focalisent sur des analyses précliniques.

Des cellules sont générées et développées in-vitro par l’équipe de Phenocell. Grâce aux nouvelles technologies, de multiples essais sont réalisés à la fois dans le volet dermatologique que suivant une approche axée sur l’ophtalmologie. Les résultats qui en découlent permettent d’identifier les protocoles de traitement adéquats.

Le rôle que peut jouer la technologie de l’entreprise Phenocell sur le pigmentation de la peau

Phenocell est un leader des analyses cellulaires exploitant les dernières avancées technologiques. Dans la mesure où l’entreprise réalise des essais concernant toutes les typologies de peau, elle est en mesure de suggérer des solutions individualisées et donc pertinentes. La pigmentation de la peau est étudiée avec la plus grande minutie.

La technologie développée par le CRO permet ainsi d’identifier des traitements contre les pathologies en fonction de leur origine, de la manière dont elles se manifestent, mais également en considérant les caractéristiques de la pigmentation naturelle.

Les solutions cosmétiques et dermatologiques peuvent aujourd’hui être développées grâce à des recherches plus poussées. Les soins correspondants tiennent donc davantage compte de la pigmentation de la peau.